Research @ HEC Liège

Research @ HEC Liège


Changing Workplace and Strategic HRM

 

Le domaine Changing Workplace and Strategic HRM a continué à décrocher des nouveaux projets avec ses divers stakeholders qui soutiennent nos recherches et nos équipes. Voici un résumé des activités écoulées ces derniers mois :

Au Lentic, la transformation digitale est au cœur de nombreux projets de recherche et de recherche-intervention. Parmi les projets récents et à venir, citons notamment :

  • Un projet sur la transition digitale de l’économie sociale, commandité par l’Agence du Numérique, en partenariat avec le Centre d’économie sociale (CES) et Idea Consult.  En plus d’une partie centrée sur l’analyse théorique des enjeux de la digitalisation pour les acteurs de l’économe sociale, et de l’élaboration d’un outil d’évaluation de la maturité numérique pour les entreprises du secteur de l’économie sociale, ce projet, d’une durée de 2 ans, comprend une part importante d’activités d’accompagnement de 15 entreprises du secteur de l’économie sociale dans leur processus de transformation digitale, sous une optique « change management ». L’accompagnement de ces 15 projets pilotes devra in fine faire l’objet d’une analyse transversale et découler sur l’élaboration de recommandations circonstanciées pour les acteurs du secteur sur la façon d’y gérer les enjeux transversaux des démarches de transformation digitale.
     
  • La participation à une étude prospective sur l’emploi et la formation dans le cadre de la transition vers la neutralité climatique en Belgique à l’horizon 2050, en partenariat avec Climact et la KULeuven. Dirigé par Climact, ce projet vise à éclairer le débat politique sur l’emploi et la formation dans le cadre de la transition vers une Belgique climatiquement neutre, ainsi que de favoriser le dialogue, l’apprentissage mutuel et la construction d’un cadre de référence commun entre les différents acteurs de la transition. L’une des dimensions étudiée est celle de la digitalisation de l’emploi.
     
  • Un projet sur la place des femmes dans les métiers liés aux technologies de l’information et du numérique, en partenariat avec EGID, pour l’Agence du Numérique. Outre une revue de la littérature et un benchmarking, l’étude prévoit différentes démarches empiriques, telles que l’identification de 10 rôles modèles féminins dans les métiers ciblés, à la fois dans les entreprises wallonnes, mais également parmi les femmes migrantes. Seront également menées une analyse des pratiques de GRH et de RSE au sein d’entreprises du secteur et une participation à l’enquête GenderScan. L’analyse transversale des données recueilies aboutira à la formulation de recommandations concrètes à destination des différentes parties prenantes, en vue de faire évoluer les mentalités.
     
  • Un projet de recherche doctorale avec le Digital Lab sur la culture du numérique au service de l’industrie 4.0 en Wallonie, qui démarrera cet automne. Ce projet vise une meilleure compréhension des aspects organisationnels et humains de l’industrie 4.0 en vue d’en optimiser les avantages, opportunités et effets de levier sur la compétitivité des entreprises wallonnes. Il s’agira également d’identifier des solutions innovantes et des recommandations relatives aux profils de compétences attendus, à la gestion de la transition, à la culture digitale à favoriser pour les entreprises qui s’engagent dans cette voie, tenant compte de leurs spécificités.

 

En outre, diverses collaborations en recherche-intervention sont aussi d’actualité :

  • Un nouveau projet sur l’anticipation de l’évolution des métiers et des compétences dans le cadre de la transformation digitale chez Prayon.
     
  • Dans la mesure où les new ways of working constituent un des nos sujets de recherche centraux, notamment dans le contexte de la pandémie, le Lentic a démarré une collaboration portant sur l’accompagnement d’une fédération française d’employeurs (secteur social,médico-social et sanitaire) dans son évolution vers le New Ways of Working, qui considère notamment les impacts de la digitalisation sur les modes d’organisation (en collaboration avec l’institut de recherche Entreprise et Personnel).
     
  • Enfin, en lien avec les services à la communauté et en réponse aux adaptations que les organisations ont dû faire face à la pandémie, le Lentic pilote également une démarche participative au sein de l’ULiège, visant à la structuration d’une politique stratégique de télétravail, reposant notamment sur le partage d’expériences et l’identification de bonnes pratiques dans les différentes Facultés et administrations de l’institution.

Par ailleurs, mentionnons également parmi les activités d’EGID l’organisation des séminaires de gestion centrés sur la gestion en Afrique subsaharienne: pour une GRH enracinée et contextualisée. La recherche en management en Afrique a longtemps connu une très forte influence des cadres conceptuels et théoriques, des paradigmes épistémologiques et méthodologiques, des discours académiques et universitaires élaborés en dehors des contextes africains. Cette situation a principalement pour conséquence de limiter considérablement l’impact managérial des publications africaines. Le défi de la contextualisation es tune interpellation pour le renouvellement de la recherche enracinée en management en Afrique, dans un contexte de crise pandémique. Cel concerne toutes les disciplines GRH mais aussi l’analyse et la gestion financière, les systèmes d’information, la logistique, le marketing et l’analyse opérationnelle.