Research @ HEC Liège (FR)

 

Research @HEC Liège


 Changing Workplace and Strategic HRM

cc

 

Le domaine Changing Workplace & Strategic HRM poursuit des recherches sur l'évolution du lieu de travail dans un contexte mondial et numérisé. Découvrez les derniers projets développés au sein des centres de recherche de ce domaine :

  • Au Lentic

Le projet “Regulating Work”, en synergie avec la Faculté des Sciences Sociales de l’ULiège, vient de démarrer.

Il s’agit d’un financement ARC qui a permit d’élargir l’équipe avec l’arrivée de 4 nouveaux doctorants, deux au sein du Lentic - Chloé Brassart et Simon Wuidar sous la supervision du Pr François Pichault - ainsi que deux doctorants camerounais - Donita Nshani et Ludovic Bakebek sous la supervision du Pr Rubbers (Faculté des Sciences Sociales). Avec un financement global de près de 760 000 EUR, le projet proposera de nouvelles pistes d’analyse, qui seront mises à l’épreuve d’une recherche qualitative sur la régulation du travail dans deux secteurs d’activité (secteur du transport et secteur de la construction) en Belgique et au Cameroun. Un tel projet de recherche touche à un enjeu scientifique et politique plus large: celui de penser les transformations du travail au-delà du modèle de l’emploi salarié stable et à temps plein, et du schéma d’analyse binaire qui l’accompagne.

Par ailleurs, dans le cadre du programme BRAIN financé par la Politique Scientifique Fédérale (Belspo), le projet SEAD vient aussi de démarrer. Son objectif principal est d'évaluer le potentiel de travail et d'emploi durable dans l’univers digital, en identifiant les défis, les obstacles et les opportunités au sein du marché du travail. Le projet vise à éclairer les réponses politiques à construire en vue d’optimiser les opportunités et limiter la vulnérabilité des travailleurs. L’équipe du LENTIC, sous la responsabilité du Pr Pichault, est associée pour ce projet aux professeurs Christophe Vanroelen (Interface Demography – Vrije Universiteit Brussel) (coordinateur), Miet Lamberts (Onderzoeksinstituut voor Arbeid en Samenleving – KULeuven), Esteban Martinez (Metices – Université Libre de Bruxelles) et Nick Deschacht (Department of Economics –  KU Leuven).

Finalement, le Pr Pichault, notre chercheuse Laura Beuker, et nos doctorants Chloé Brassart et Simon Wuidar, ont été impliqués dans un projet d'évaluation de l'impact socio-économique des Comptoirs des Ressources Créatives (CRC) et des conditions de stabilisation de ces initiatives. Pour réaliser cette mission, le Lentic était mandaté par le Comptoirs des Comptoirs des ressources créatives (asbl transversale de représentation et de coordination des CRC), avec un financement de la Sowalfin.

  • A l’EGID

Dans le cadre de programme « erasmus+ », un projet de recherche entre Annie CORNET (HEC Liège-ULiège) et Manal EL ABBOUBI (Université Mohammed V Rabat, Maroc) est lancé et vise à étudier les pratiques de GRH en Afrique. L’objectif est de fournir une lecture analytique et pratique des différents enjeux de la GRH dans le contexte émergent du Maroc, tout en proposant des études de cas concrètes.

Par ailleurs, sur la question du genre, deux projets ont été lancés en 2019 :

  1. Le premier porte sur l’entrepreneuriat des femmes via le digital et cherche à comprendre comme l’usage du digital pourrait-il être un accélérateur (ou pas) de l’entrepreneuriat des femmes au Maroc. Trois profils de femmes sont ciblés : les femmes dans le milieu de la mode, les femmes cheffes d’entreprises et les femmes travaillant à domicile.
  2. Le deuxième projet porte sur « la place de la femme marocaine dans les médias commerciaux ». Il analyse la connexion/dis-connexion entre les politiques RSE en termes de genre et les pratiques marketing, particulièrement celles appliquées dans les médias commerciaux.

Pour terminer, l’EGID a accueilli son nouveau doctorant, Monsieur Daniel Kyungu, qui conduira sa thèse sur l’Intégration socioprofessionnelle des personnes en situation de handicap en République Démocratique du Congo : diagnostic et pistes d’action.

 

Les ouvrages à venir


  • Une publication ciblée au contexte africain francophone

La recherche managériale en contexte africain est considérablement limitée par la disponibilité des publications actualisées, enracinées et contextualisées, principalement en langue française. Ce constat est encore plus perceptible dans le champ disciplinaire de la gestion des ressources humaines (GRH) auquel très peu d’ouvrages ont été consacrés à ce jour. Comment donc effectuer des avancées et des innovations pour dépasser cette limite ? C’est à cette question centrale que veulent répondre les auteurs du projet éditorial (initié par Annie CORNET, professeure, HEC Liège-ULiège) de production d’un ouvrage collectif sur le sujet, en collaboration avec les professeurs Emmanuel KAMDEM et Blaise Marie OUAFO (Institut Supérieur de Management et de l’Entrepreneuriat de Douala).

Intitulé « Concilier vie familiale (VT) et vie professionnelle (VHT) : un défi de la gestion des ressources humaines (GRH) en Afrique », cet ouvrage vise à décrypter les difficultés rencontrées et les solutions adoptées par les managers camerounais, pour construire le difficile équilibre entre la VT et la VHT. Cette contribution fait aussi un focus sur la question du genre et de l’accès des femmes camerounaises aux fonctions managériales dans les entreprises.

  • Une carrière au-delà de 50 ans?

Dans le cadre du projet FSE Formation Continue et Carrière Durable, le Pr Jean Marie Dujardin et son équipe travaillent dans la rédaction d’un ouvrage sur la carrière au-delà de 50 ans, les fins de carrière et la transition travail/retraite. Il paraîtra aux éditions De Boeck Supérieur en 2021.