Quel avenir pour la formation continue ?

Quel avenir pour la formation continue ?


Sylvie-Anne Piette et Olivier Hollander (HEC Liège)

 

Développer de façon continue les compétences des travailleurs, une nécessité toujours plus incontournable

Plus aucune entreprise ne doute de la nécessité de la formation continue, d’autant que les changements auxquels elles sont soumises s’accélèrent de plus en plus.

Pour répondre à cela, de plus en plus de grandes entreprises créent leur propre université dans lesquelles elles développent (avec l’aide de formateurs internes ou externes) des compétences spécifiques pour l’organisation mais aussi des compétences transversales lorsqu’elles les jugent utiles (le leadership par exemple). Un plus pour le salarié qui ne doit pas chercher où, comment et avec quels moyens se former. Un moins lorsque le salarié quitte l’entreprise, volontairement ou non, et qu’il se rend compte que ces acquis de formation sont rarement valorisables sur le marché de l’emploi.

D’autres entreprises picorent dans des programmes trouvés chez différents opérateurs, sans gage de qualité nécessairement, visant essentiellement rapidité et  moindres coûts. Il est clair que de tels  «salad bars de compétences»  ne garantissent nullement le transfert à la pratique. Dès lors, le temps passé en formation et les budgets que cela représente sont souvent des prétextes pour diminuer ces programmes. La participation à ce type de formation est parfois valorisable sur un CV pour autant que l’opérateur ait réellement bonne presse à un niveau national, voire international.

Enfin, d’autres (petites ou grandes) entreprises optent pour des formations continues conçues avec des partenaires privilégiés, eux-mêmes en lien avec des centres de recherches managériaux reconnus.

(...)

Article à découvrir sur le site de la Conférence des Grandes Ecoles

***

A propos de Sylvie-Anne Piette et Olivier Hollander

Piette-Hollander Au travers des formations universitaires certifiantes et des programmes sur-mesure, l’Executive Education de HEC Liège accompagne les individus dans leurs nouveaux métiers et les entreprises dans leurs évolutions.  Sylvie-Anne Piette est  pédagogue et directeur de l’Executive Education de HEC Liège. Olivier Hollander, de formation juridique est conseiller auprès des  entreprises pour l’ingénierie de formation. Ils conçoivent des programmes de formations managériales et du conseil destinés aux organisations et entreprises qui s’inscrivent dans une démarche apprenante et évolutive.