RESEARCH @ HEC LIEGE

Research @ HEC Liège


Social Enterprise and Business Ethics

 

Le domaine de recherche en « Social Enterprise and Business Ethics » s’intéresse aux activités économiques poursuivant explicitement une finalité sociétale, notamment des associations, coopératives, fondations et entreprises à finalité sociale. Les recherches sont portées par les quatre professeurs et la douzaine de doctorants et chercheurs actifs dans le « Centre d’Economie Sociale ».

Ce mois de septembre se clôture un grand projet de recherche financé par la politique scientifique fédérale belge (Belspo) et intitulé « If not for profit, for what? And how? ». Ce projet, coordonné par le Centre d’Economie Sociale et associant des équipes de l’ULB, de l’UCL et de la VUB, a étudié l’émergence et la diversité des modèles d’entreprise sociale et de leurs modes de gestion (financement, gouvernance, GRH, etc.).

A quelques semaines de la fin du projet, nous partageons quelques outputs récents qui, chacun à leur manière, éclairent la question « If not for profit, for what? And how? » :

  • Le working paper « Fundamentals for an International Typology of Social Enterprise Models », rédigé par Jacques Defourny et Marthe Nyssens dans le cadre du projet « ICSEM » et publié dans la revue « Voluntas », met en exergue quatre modèles d’entreprise sociale sur la base d’une vaste enquête menée dans plus de cinquante pays.
  • L’article « The roles of networks in institutionalizing new hybrid organizational forms », rédigé par Benjamin Huybrechts et Helen Haugh et publié dans « Organization Studies », éclaire la capacité des entreprises sociales, dans ce cas des coopératives d’énergie renouvelable, à collaborer pour promouvoir conjointement leur modèle organisationnel auprès des acteurs institutionnels.
  • Le chapitre « Economie sociale et transition polycentrique », rédigé par Sybille Mertens et Thomas Bauwens, met en exergue le rôle des entreprises sociales dans la transition vers une société plus durable. Ce rôle sera étudié en particulier dans le domaine de l’agriculture durable dans le cadre du projet ARC « DISEIN FOOD » coordonné par Sybille Mertens à partir d’octobre.
  • Le rapport de recherche « Les fondations en Belgique » de Virginie Xhauflair et Amélie Mernier, ainsi que la thèse de doctorat de cette dernière, étudient la manière dont les fondations réalisent leur mission d’intérêt général. Ces travaux mettent en lumière trois approches stratégiques mises en œuvre par les fondations, et donnent des outils aux financeurs de missions d’intérêt général pour professionnaliser leur propre stratégie.