Research @ HEC Liege

Research @ HEC Liège


Economic Analysis and Policy 

EAP

 

Le domaine Economic Analysis and Policy de HEC Liège compte parmi son équipe avec le CREPP (Centre de Recherche en Economie Publique et de la Population). Dans cette édition, nous mettons en avant les recherches faites par ce centre:

Depuis le début de l’année 2020, le COVID-19 a fortement impacté la santé physique, la santé mentale, mais également les conditions de vie de la population mondiale.  En termes de santé, les plus âgés ont été plus particulièrement touchés.

Dans le cadre de SHARE (Survey of Ageing, Health and retirement in Europe), le CREPP est associé à la réalisation d'un nouveau questionnaire visant à interroger les personnes de 50 ans et plus sur la manière dont elles vivent la situation et sur les potentielles conséquences de la pandémie dans leur vie. Les entretiens pour ce nouveau questionnaire ont été réalisés dans le courant de l’été 2020 par voie téléphonique au lieu des entretiens habituels menés en face-à-face. Les informations récoltées lors de ces entretiens devront servir à éclairer toute une série d'aspects de la vie des personnes de 50 ans et plus potentiellement affectées, directement ou indirectement par la pandémie : leur état de santé physique et mental, l’accès aux soins de santé, leur degré d’autonomie et de dépendance, les relations qu’elles entretiennent avec leur famille et avec leur entourage, leurs activités professionnelles et non-professionnelles, leurs conditions de vie en général, l’entraide reçue et/ou apportée, ... tout cela en comparant l’avant COVID-19 et la période que nous vivons actuellement.

Le CREPP va participer aux recherches qui découleront des données de cette enquête et divers projets de recherche ont été soumis au niveau national et international.

Le CREPP est le partenaire belge francophone du projet SHARE. L’objectif de ce projet SHARE est l’étude de la population de 50 ans et plus au travers de la réalisation d’une enquête à la fois interdisciplinaire, internationale et longitudinale, menée depuis 2004 tous les deux ans dans la plupart des pays européens. S’adressant à la population des 50 ans et plus qui mêle personnes actives professionnellement et personnes à la retraite, parfois en maison de repos, âgées voire très âgées, les informations récoltées dans le cadre de SHARE prennent une toute nouvelle dimension face à la pandémie déclenchée par le COVID-19. Elles concernent en effet la population la plus exposée au risque de développer des complications graves en cas d’infection et SHARE, du fait de son caractère longitudinal, a la possibilité d’interroger ces personnes sur la manière dont elles vivent la situation et sur les potentielles conséquences de la pandémie dans leurs vies.

Au sein du CREPP, outre la coordination et la supervision du projet, des recherches sont menées régulièrement à partir des données de SHARE. Elles portent sur des thématiques liées au vieillissement de la population, notamment sur l’effet potentiel des régimes de pension face aux décisions de départ à la retraite et d’épargne, sur les rapports entre générations au sein des familles autour de la problématique de la dépendance et de l’organisation des soins de longue durée et, également, sur les inégalités face à la mort et au risque de dépendance.

 

Quelques exemples de recherches récentes réalisées par le CREPP avec des données du projet SHARE :


Klimaviciute, J., Perelman, S., Pestieau, P. et J. Schoenmaeckers (2017), “Caring for elderly parents: is it altruism, exchange or family norm?”, Journal of Population Economics, 30, 3, 835-873 (http://hdl.handle.net/2268/216376). 

Lefebvre, M. et S. Perelman, 2020, “Public pension wealth and household asset holdings: new evidence from Belgium”, Journal of Pension Economics and Finance, 19, 3, 309-322 (http://hdl.handle.net/2268/232993).

Lefebvre, M., Perelman, S. et J. Schoenmaeckers (2018), “Inégalités face à la mort et au risqué de dépendance”, Revue française d’économie, 33, 2, 75-111 (http://hdl.handle.net/2268/229882).

Équipe SHARE au sein du CREPP: Sergio Perelman (Country Team Leader), Xavier Flawinne (Country Team Operator) et Pierre Pestieau (membre du Scientific Monitory Board).